Partagez | .
 

 [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Valpheth
Exorciste
Exorciste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 23
Localisation : Je dors ici et là.

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Mer 29 Aoû - 15:45






†PRESENTATION†



«-- Nom : Valpheth.
«-- Prénom : Seth.
«-- Surnom : Arashi, le faiseur de Foudre.
«-- Âge : Des millénaires... il a cessé de les compter depuis.
«-- sexe : Masculin.
«-- Orientation sexuelle: Bisexuel.
«-- Taille & poid: Un mètre quatre-vingt six pour quatre-vingt cinq kilogramme.
«-- Classe/Race: Aériens / Démons.
«-- Rang : Peu importe.



†WHO ARE YOU ?†



Physique


« - Faîtes entrer le suspect ! »

C'est donc dans un grincement de porte que le suspect entra dans la salle. Une salle reconnaissable entre toute, une salle qu'il avait vu tant de fois, et toujours fréquemment. Facilement tous les deux mois, le jeune homme avait été amené dans le poste de surveillance du Sud pour un interrogatoire, et avait passé plus de vingt-quatre bonnes heures dans une cellule complètement décrépite. C'était toujours le même quotidien, même rengaine, il en était plus qu'assez de vivre pareil routine, mais pour le jeune Arachi c'était normal, et puis tout cela lui permettait d'avoir un quotidien différent hors de la vie qu'il menait dans Géhenne, car il ne se passait rien sous terre, c'était trop monotone pour lui, du coup il faisait tout pour revenir au moins une à deux fois tous les deux mois. Mais revenons-en à l'entrée en scène du délinquant. Délinquant ? Oui, vous avez bien lu. C'est d'un pas lent, habitué et sûr qu'il foula le sol de la pièce exiguë et toute en longueur, s'arrêtant au milieu de la pièce, les épaules presque collées contre le mur, mur qui avait pour décoration : les lignes de taille, n'oublions pas qu'il est dans une pièce où on prend régulièrement des photos des traîtres et renégats arrêtés. Je me suis encore égaré ? Ah là là... que de vieille manie ! Reprenons !

C'est derrière une grilles résistante que nous avons pu voir, le jeune adulte prendre sa pose tranquillement, une allure complètement décontractée face à celle des autres traîtres qui arrivent ici. L'habitude ? C'est une certitude. Complètement détendu et relâché dans une atmosphère sensée être oppressante, mais non, ce jeune homme est simplement relâché : mains dans les poches, tête légèrement penchée sur le côté gauche, jambe gauche à moitié pliée, le caractériel typique du jeune « m'en-foutisme ». Et pourtant, ce n'est pas vraiment ça qui le détache des autres renégats, enfin si, mais non, enfin... c'est compliqué, chaque Démon à sa part d'originalité. Lui, c'est sa façon d'être et surtout le style qu'il a. Tout le monde est différent, nous ne pouvons qu'approuver cette pensée et pourtant beaucoup veulent devenir la même personne que celle qu'ils ont croisés tantôt, et pourtant, et pourtant.... Il vaut mieux être celui que nous sommes que de vouloir devenir quelqu'un d'autre.... Seth l'a bien compris à sa manière, il ne ressemble à personne d'autre, du moins l'attitude qu'il donne nous dit clairement qu'il s'en fout.... Toujours habillé d'un sombre pantalon noir, parfois déchiré, parfois usé, parfois nickel, parfois recouvert de tâche, c'est bien un pantalon qui a subit à peu près toutes les formes de torture qu'aurait pu lui infliger un gosse, mais non, c'est juste que Seth sort beaucoup, qu'il combat beaucoup aussi, et puis il met toujours des jeans plus ou moins en-dehors des formalités. Enfin bref, il change souvent de style, mais restera le plus souvent dans des couleurs plutôt ternes, entre ses eaux là, à vrai dire. De toute manière, il n'a jamais mit autre chose que ça.

Par la suite, si on descend un peu plus on remarque... rien .... Tient ?! Il n'en porte pas ? Pour lui c'est inutile, on le voit toujours en train de marcher, de vagabonder ici et là sans chaussures. Ses pieds se sont depuis longtemps habitués au sol brûlant de la Géhenne, pourquoi aurait-il mal du jour au lendemain ? Chez les Hommes ça doit paraître étrange de le voir marcher pied nu ? Surement, car il peut être considéré comme un fou, un S.D.F., ou encore comme un Homme dans la catégorie classe moyenne. Mais cela, il s'en fout, pour lui le tout est d'avoir une bonne prise sur la terre, le sol, la roche. Sa nature clame cette force, clame cette envie de ne pas être accroché, enfermé dans une paire de chaussures, mais nous n'allons pas nous étaler sur ça, si ? Car après tout, il n'en porte pas, il n'en porte pas, nous n'allons pas lui reprocher ça... il reste peut être le seul Démon sans chaussure de tout Géhenne... peut être.

Remontons rapidement vers son torse, oui rapidement car à peine j'ai voulu voir son visage un peu mieux... son sourire m'a déstabilisé, même derrière une grille renforcée, il a réussit à me troubler. Il est trop bizarre.... Pourquoi est-il là déjà ?.... Enfin bref, je m'égare à nouveau.... Son haut, son torse, oui. En ce moment même, il est affublé d'un t-shirt banale d'un blanc immaculé, qui varie selon les jours. Parfois vert, ou bleu, il change toujours de couleurs, voulant rapidement varier. Par-dessus tout ça, une chemise avec motif qui sont disposés sur ses épaules, là aussi la couleur n'est pas très important. Veste ou gilet sur les épaules, il en arborera toujours une de couleur foncé, d'un gris métallique et sombre. C'est ainsi qu'il est souvent venu chez nous ? Non, je ne crois pas, là, il a fait une exception, car je vous le dis franchement, il ne porte quasiment jamais de haut, il reste torse nu. Un torse sculpté dans de la roche, une pâleur à en faire rougir la Mort, il est et ne porte aucun vêtement sur le haut de son corps.

Euh... par la suite, il met beaucoup de boucle d'oreille qui semble n'avoir aucune signification, mais pourtant ça en a, imaginé seulement le numéro de série ou encore le numéro de sa carte bancaire à l'intérieur de l'un de ses anneaux ? Tout ce que nous savons c'est que l'anneau doré sur les lobes de son oreilles possèdent à l'intérieur, dans la partie caché un sort d'emprisonnement... de prison ?? Et oui, c'était il y a longtemps. Ensuite.... Attendez ! Regardez-le avec sa pose et tous vêtements ! Il faut bien un corps pour entrer là-dedans, non ? Un corps plutôt bien portant et svelte, je dirais musclé et élancé. De taille d'environ un mètre quatre-vingt six pour facilement une masse graisseuse de quatre-vingt cinq kilogramme. Il n'est pas trop maigre, du moins vu sa corpulence sans savoir les chiffres. Il est bien portant. Ne pas tout de suite juger que la milice des enfers peut facilement le maintenir au sol, il sait utiliser sa force quand il le faut. Sa peau blafarde et très peu bronzé renforce cette impression d'être dangereux chez lui, surtout que cette pointe de clarté est de suite assombrit par sa courte chevelure d'un bleu sombre qui possèdent certains reflets plus clairs. Une courte chevelure totalement ébouriffée et une frange irrégulière venant caché ses yeux. Une chevelure qui est d'un bleu saisissant, il ne faut pas dire le contraire, sa couleur bleuté est d'une teinte qui attire le regard, après tout il est plus que visible parmi des gens ou surtout dans la foule, cette couleur le rend trop voyant, mais il semble s'en foutre. Oh Sainte mère de Dieu, veuillez m'excuser de blasphémer ainsi sur votre nom ! Ses yeux... toujours d'un doré profond et vague, un doré qui est juste déstabilisant et surtout impossible à sonder. De l'or qui font barrière, muraille sur son visage, bien que ceux-ci soit parfois troublé par tel ou tel chose. Un océan de soleil vraiment saturé au niveau de cette couleur, une teinte qui est trop voyante et pourtant parfois cassé par une mirettes rectiligne qui se forme toujours et à jamais.

J'en reviens à son corps ! N'avez-vous pas remarqué des tatouages ? Et bien oui, ce sont bien des tatouages de couleur unique : bleu foncé, bleu nuit. Tout cela pour accentuer le fait qu'il vient d'une caste de Démon qui danse dans les airs et avec les éclairs. Formes géométriques variées, lignes continues, tout cela est peint sur son dos, ses épaules, sa clavicules, ses joues, ses bras, partout.... Du moins presque partout. Malgré que j'ai déclaré plus au haut qu'il est torse nu, je vais rajouter quelque chose dans mon rapport : lorsqu'il parcourt les alentour sans être dérangé, il revêtit une sorte de poncho immense d'un bleu sombre et aux plusieurs lignes variés. Ce poncho fait très évolué, mais c'est ainsi qu'il est, cet habit possède des caractéristiques propre à lui-même, conducteur d'électricité, résistance aux coups mineurs, cet habit le protège autant qu'il le confond aux Humains, car malgré ça, il se confond presque aux Hommes. C'est à dire que malgré sa façon de s'habiller, on peut le prendre pour un fan de Steampunk ou autre.... Ses yeux et oreilles sont cachés par une sorte de visière de tissus, n'englobant par tout son visage, celle-ci à pour but de masquer ses yeux et de lui permettre de le rendre aveugle nous diront, car sous le noir que procure ce manque de vision, il peut apercevoir les lignes continues d'énergies électriques qui parcourent le sol et les êtres vivants, plus précis que sa vision elle-même. A vrai dire, il ressemble à un soldat d'un autre temps, mais ça ne semble pas le gêner.... Sa tête.... Agrémenté par des oreilles légèrement pointues et des griffes à la place des ongles, il ressemble à n'importe quel Humain, ne possédant pas de queue comme Amaimon ou Méphisto, il n'a pas réellement de point faible, sauf peut être sa sensibilité au son.



- Demon Thunder Form -


Dans la plaine, un animal des plus simple est assis. Le regard rivé vers le ciel, il ne fait qu'observer le zénith déjà bien amorcé. Un faible grondement se fait entendre, du fond de sa gorge, ce son monte et se fait entendre délicatement, comme un ronronnement. Il n'est pas un chat, ne le prenait pas pour cette majestueuse créature indépendante. Il est lui aussi indépendant des Hommes. Ce grondement se faufile entre ses babines et laisse une fine brume bleuté se former dans l'air frais de l'atmosphère.

Qu'est-ce donc ? Si ce n'est pas un chat, qu'est-il ? Avez-vous regardé son museau ? Sa truffe est plus grosse, plus molle, plus triangulaire et arrondie que celui d'un bon vieux chat. L'arrête de son nez est plus long, l'ossature est plus solide, tout cela fait qu'il n'est pas un chat. Cela ne suffit pas ? Tient ! Il se baisse. Sa tête massive possède une mâchoire puissante qui est dotée d'une dentition digne des plus grands carnassiers : des crocs aussi acérés les uns que les autres. Une secousse, il s'ébroue quelques secondes, puis il laisse sa langue sortir pour se pourlécher les babines. Cette tête est rattachée à un torse pointu et musculeux, avec deux paires de pattes qui sont façonnées de manière à soutenir ce poids. Un flan assez épais, une colonne vertébrale qui suit correctement le mécanisme complexe de la musculature de la créature. Tout cela pour arriver aux pattes postérieurs qui sont plus que bien proportionnées pour l'agilité et l'endurance. Au bout de tout ça, la colonne vertébrale continue et ne s'arrête pu, laissant naître une longue queue touffue qui par la taille fait la même que le corps du bestiaux sans celle-ci.

Description rapide ? Oui, c'est vrai, mais ne pensez surtout pas que j'ai terminé.
Tout ce corps possède une fourrure et surtout certaines parties de ce corps n'ont pas été décrit encore. Commençons par la fin, longue queue touffue qui est sur la partie supérieur d'un blanc immaculée, et en-dessous d'un bleu cyan. Pour la suite, le corps entier de l'animal est blanc au niveau de la colonne vertébrale et cyan en-dessous, du moins pour les pattes postérieurs, car les pattes antérieurs sont blanches, ainsi que le flanc de la bête. Ce blanc vient englober avec délicatesse la tête de l'être. Museau, oreilles, mâchoire, tout est blanc. En parlant d'oreilles, celles-ci sont blanches, certes, mais leur bout se courbe vers l'extérieur, de longues oreilles qui laissent présumer une ouïe assez fine. Dans tout cet éclat, deux points lumineux viennent illuminer cette blancheur. Deux yeux, entièrement bleu, cyan et d'une lueur qui en est fluorescente. Un mince filet de brume semble s'en échapper ce qui laisse un rai cyan derrière lui lorsqu'il marche ou court, cet effet ne dur que quelques secondes, ensuite ce rayon disparaît. J'allais oublié ! Son corps, j'ai bien énoncé des couleurs cyans ? Eh bien son corps possèdent des rayures, fissures de cette même couleur, par laquelle des gerbes d'énergies en ressortent, éclatant, zébrant l'air pour retourner à une autre fissure, de l'électricité à l'état pur, tellement pur que le corps foncé du Démon s'éclaircit lorsqu'il reprend forme démoniaque. Sa taille avoisine celle d'un homme d'un bon mètre quatre-vingt dix, sont poids est triplés, mais il est toujours aussi vif.

Tout cela ne vous suffit pas ? C'est pourtant simple, il n'est pas à décrire plus, il n'est autre qu'une sorte de canidé, un loup aux airs de renard à grandes oreilles. Il est un Démon, et non une bête à tuer pour sauver les moutons. Faites attention à ne pas faire l'erreur, Arashi n'oublie pas les attaques inutiles.

Spoiler:
 

Caractère


L'antre des démons, la maison aux cercueils, le repère du Ripper. C'est ainsi qu'on surnomme le bureau de l'informateur de la piteuse ville de Arhus. L'antre du serpent, de la vipère. C'est ainsi que tous le voient. Et pourtant. Ce n'était pas un client devant le vieil immeuble ? Une femme âgée, qui portait des bijoux de luxe et avec pour compagnon de route un pauvre gosse qui était à peine âgé de dix ans, habillé de manière décadente, l'air souffrant. La vieille et bonne grasse madame, gravit le perron pour entrer dans le bâtiment. Et zut ! Pas de chance, aucun ascenseur. Les escaliers, douces tortures et amère expérience pour cette richissime truie trop grasse pour bouger, mais assez grasse pour glisser et se décoincer lorsqu'elle se retrouve coincé dans l'encadrement d'une porte. Une ascension des plus pénible pour cette madame au cul de charrue, mais elle y arrive ! Ouais aidé par son ... « esclave », « valet » qui pose ses petites mains sur son arrière train digne d'un thon, il pousse le pauvre, il pousse. Il l'aide le déchu, il l'aide. Il va mourir le gosse, il va mourir. Mais, elle y arrive, enfin. Repos et soulagement. Tu parles, elle l'oblige à lui masser les pieds devant la porte au fond du couloir, du huitième étage de l'immeuble. Ses pieds puants et pleins de verrues, il est obligé de soulager le mal de sa « maîtresse », belle-mère, dirons-nous. Soulager le mal devant la porte décrépite du bureau, de l'appartement....

« - Mais quelle grasse ! Oups ! Grâce. Je peux savoir pourquoi vous vous tripotez les pieds devant chez moi ? », déclara un jeune homme, d'une voix sarcastique.

Ce même jeune homme ressortait d'un rendez-vous chez la voisine d'en face... et vu comment elle lui dit au revoir en lui faisait un clin d'oeil et comment il répond en claquant des doigts, indexs dans sa direction, un sourire en coin. Ce n'était pas pour parler boulot... du moins pas dans ce sens-là. Mais revenons-en à l'instant présent, la jolie voisine venait tout juste de refermer la porte de son appartement, derrière le jeune homme qui fixait, sourire aux lèvres, sourcil arqué, mains sur les hanches, la vieille peau qui obligeait son pauvre gosse à arracher les croûtes avec ses ongles....

« - Hm.... Ça à l'air tout bonnement divin comme repas. », rajouta le jeune punk à la peau blafarde, avec un sourire étiré jusqu'aux oreilles, les paupières fermées, lui donnant un air de Cheshire, vous savez ce chat, dans Alice au pays des Merveilles, c'est la même chose.

Leur regard apeuré et surtout dégoûté du gamin plongea dans celui de l'homme, vraiment, cet homme était d'une méchanceté pure et d'un caractère sarcastique à l'épreuve des balles. Il aurait pu continuer à insulter la truie, mais celle-ci ouvrit sa bouche ridée et hyper gonflée au Botox, qui en rendait limite effrayant... normal quand on traîne la graisse avec une bouche en forme de cul de poule, c'est limite à t'en donner envie de fuir ! Comme dit, elle ouvrit son cul de poule de manière disgracieusement.

« - C'est un outrage ! J'ai gravit huit étages ! Et vous vous moquez de moi, manant ?! Je suis la C------- », commença outrée la vieille dame, mais elle fut coupé par l'homme, qui plaqua sa main contre la porte d'en face, son autre main toujours sur ses hanches, le regard fixe.

« - Je m'en fous limite, qui vous êtes. Vous êtes là pour un rendez-vous ? Si oui, Veuillez bouger votre tas de graisse de là. », déclara-t-il avec courtoisie... c'est à dire de manière polie et vulgaire, et encore, il est gentil sur ce coup.

La vielle dame se leva en poussant son esclave de là, le pauvre. Le jeune homme au cheveux sombres s'avança pour retirer de sa poche la clef qui ouvrit la porte de l'appartement. Il se recula, et fit une révérence, en indiquant de ses mains, l'intérieur.

« - Si notre Gargantua se donne le plaisir d'entrer... d'essayer... je suis pas sûr que ça passe. », murmura le stéréotype du junkie du coin de rue, ce qui fit rire le gosse.

L'homme se releva et suivit le pas, après avoir vu la graisse entrer sans soucis apparent, c'était l'heure du spectacle !

Refermant la porte d'un coup de pied, l'homme à la chevelure sombre avança dans le long couloir qui menait au salon, mains dans les poches. Arrivant au bout de celui-ci, il retira sa main gauche pour attraper son béret et le lancer à la manière d'un frisbee, ce même objet qui vola et atterrit sur un des crochets du porte manteau. Il bougea des épaules, pour laisser glisser son long manteau noir, le posant sur son avant-bras pour ensuite le jeter sur le bureau. Le junkie observa la grasse madame sur la chaise, l'enfant assis par terre. Que c'était beau l'amour entre la belle-mère et le rejeton ! Il avait joint les mains pendant cette réplique de merde dans son esprit. Car oui, nous sommes dans son esprit, mais d'un point de vue externe. Oui car tout ce que nous lisons, vous lisez est son comportement mental, c'est joyeux, hein ?!

Il fit le tour du salon, en souriant légèrement, puis s'arrête, croise les bras, index sur le menton. Il pivota sur un pied pour se retourner et avançant nonchalamment vers eux, il se pencha pour fixer non pas la tête de cul de poulet, mais les bijoux de la vieille. Il se releva, se faisant rigide et réajusta sa cravate pour ensuite s'asseoir dans le fauteuil, posant les coudes sur le bureau, croisant les mains. Son regard était glacial et imposant. Pauvre madame, pauvre, pauvre petite madame. Pourquoi était-elle là ? Il ne s'en souvenait pas, il jeta un oeil sur ses papiers et arqua un sourcil, c'était pour ça. Je vois.

« - Bien, je vois que vous avez rendez-vous, donc. Je me présente alors ! Seth Valpheth, informateur, sadique, manipulateur, enfoiré, Don Juan, et gigolo à mes heures perdu pour vous servir ~ », déclara-t-il sous le regard apostrophé de la grasse madame. Il en sortit son couteau papillon, jouant avec les lames pour ensuite le jeter et couper le collier. Un sourire sadique sur les lèvres, paupières closes, il était pire que Cheshire, il était un monstre.

L'homme se releva, cachant la femme de son ombre, ses yeux dorés, la fixant, il leva sa main munie d'un autre couteau-papillon, déclarant simplement. « - Dommage, on m'a aussi payé pour vous tuer ~ », le couteau s'abattit sur sa proie.

C'est ce que vous aurez voulu, n'est-ce pas ? Eh bien non. Monsieur le junk, lâcha le couteau pendant le temps où sa main allait vers la dame. Il ria, puis soupira. Celle-ci ne bougea pas, non elle n'osa pas ? Non, du tout. Elle ne bougea pas, ni ne cria, rien. Elle fixait plutôt l'homme d'un air blasé.

« - Arashi.... Cesse de jouer ce rôle, veux-tu ? », déclara la vieille femme avant de laisser son corps changer se développer en forme et en grâce. « - Tu ne veux pas me décevoir, n'est-ce pas ? », sourit-elle.

Le sourire du junkie s'effaça, pour ensuite prendre un visage neutre. Il se rassit et posa les avant-bras sur le bureau, fixant la Démone droit dans les yeux : Lilith, elle-même venu sur Assiah pour parlementer ? Il se méfiait ? Non, il savait que tout agissement de la maîtresse succube incitait à un acte réfléchit. Son double jeu, son air lunatique laissa place à sa véritable personnalité. Les négociations étaient ouvertes. Il lui fit signe de la main, fixant du coin de l'oeil la bête des enfers qui lui servait de chien.

« - C'est si simple comme demande. Je viens te proposer de t'allier au Grand Baal du Sud pour lancer une offensive contre les Exorcistes. Ta foudre nous serait d'une aide avantageuse ! », susurra la femme de sa langue de vipère.

L'homme se laissa aller vers l'arrière s'enfonçant dans son fauteuil, son regard était celui d'une créature qui avait soif de combat de sang, mais il était tout autre, canalisant cette « soif » pour commander à la foudre, il n'était pas du genre à foncer tête baissé. Loin de là, était son idée première. Toute décision mérite méditation, mais il n'avait pas le temps à ce qu'il voyait : tique nerveux sur le coin de l'oeil droit de Lilith, mains crispées. Il analysait tous les gestes de la demoiselle. Elle était tendu, avait-elle peur ? Ou allait-elle l'attaquer ? Un dernier tique détermina sa pensée : elle déglutit. Seth détourna la tête en soupirant une brume bleuté.

« - Lilith... si tu as l'intention d'appeler ton maître pour me convaincre.... Cesse immédiatement tes invocations, tes supplications.... Ton corps le montre clairement à mes yeux.... Je ne participerais pas à votre « sauterie », demande l'aide d'Amaimon, il sera heureux de vous aider.... », déclara-t-il d'un ton sec.

La Démone écarquilla les yeux pour se redresser, laissant sa longue robe noir se défroisser sous un merveilleux son. Son regard était empli de haine, d'étonnement, de confusion, elle ne savait plus où elle en était.

« - Arashi ! Tu ne peux pas faire ça ! Amaimon veut la place de mon Boss ! .... Toi... oui, toi et tes yeux de serpents, toi et ton analyse, toi et ton caractère incompréhensible ! Ne vient pas me demander de l'aide ou un service ! Car je te tuerais ! Toi et ta foudre n'aurait plus lieu d'être en ce monde superficiel ! », vociféra la succube après avoir fait trembler l'immeuble entier sous sa colère.

Se détournant, elle attrapa la laisse de son « chien », et s'en alla par une porte démoniaque ou autre concept farfelue de la part de la maîtresse des succubes. Un soupir franchit les lèvres du Démon, il fit tourner son fauteuil pour se retrouver face à la fenêtre, il observa le soleil se coucher. Vraiment, les femmes étaient compliquées.

« - Incompréhensible... tu dis. Surement. Pourtant il est facile d'entrevoir en moi un double jeu. », soupira-t-il à lui-même et un peu en réponse à la créature déjà loin depuis le temps. « - Ma colère et moi, sommes deux choses totalement différentes. Ma colère est telle que nous la voyons, sarcastique, manipulatrice, arrogante.... Je suis tout autre : réfléchit, calme, neutre, calculateur. Je suis l'autre moitié de moi-même.... Je suis l'Orage et ma colère est la Foudre. C'est si simple à cerner. », ria-t-il à cette parole.

Se relevant du fauteuil, il se dirigea vers une bibliothèque, livre, musique, arts, tout l'intéressait, il n'était pas compliqué. Il avait les mêmes goûts qu'un Humain, soit aimer lire, écouter de la musique où autre. Mais il doit l'avouer, il n'est pas humain pour autant. Le nuit lui donne force, la pluie accroît cette puissance, mais il associe souvent cela à sa personnalité double. Un Dual Claws pour la Foudre et sa maîtrise de la foudre pour lui, l'Orage. Nous sommes ainsi fait par le mental, tout est complexe à décrypter, mais cela est fait dans le seul but de mieux se rapprocher des Humains.


Biographie


Un bruit sourd qui se répercute toujours, tout le temps, à rythme régulier. Un bruit qui ne cesse de gémir une mélopée aiguë. Des tambours, ça ressemble à des tambours qui continue, continue, de battre aux rythmes décadents du monde où le bruit fuse. Les nuages sombres, continue de laisser ce battement faire sa musique. Chaque frappe sourde laisse une gerbe d'énergie éclairer l'intérieur du nuage. De manière aléatoire, les tambours grondent, le feu s'agrandit, les lézards électriques parcourent les cumulus et autre nimbus.... C'est ainsi que le monde du ciel est... ainsi que tout ce territoire est. L'animosité, l'hostilité, la dangerosité de ce monde est tel que tout ce qui n'est pas de ce monde finit par être déchiqueté et réduit à l'état de cendre. Tout être étranger à cet endroit finit par devenir la proie des orages, des tempêtes, de la foudre et autres créatures d'énergie et d'obscurité. Ne dit-on pas que le Ciel d'Assiah est dompté ? Ne dit-on pas que celui de son ancêtre est sauvage ? Eh bien... nous nous intéresserons à celui de cet ancêtre, celui de la Géhenne.

La foudre rugit, le monde Céleste Infernal éclate, rentre dans une colère immense.... Encore... encore une proie de déchiquetée.... La pluie tombe, une averse de sang, la saison des pluies est annoncée, à présent voyons donc ce que le Ciel Sauvage nous réserve. Le ciel au début du temps n'était pas aussi sauvage, aussi agressif, les pluies étaient douce et sans amertume, c'est à ce moment-là que les enfants des vents naissaient, c'était le temps propice pour les élever, leur montrer le monde de Géhenne, c'était parfait pour qu'ils naissent. Du moins... c'est ce que les Démons sur la terre ferme racontent, mais la naissance d'un Aériens est dur, du moins... pour certain cas. Deux yeux dorés qui fixent l'orage qui rugit avec détermination. Vivant, il est vivant, et il est près à venir dévorer les intrus ou les siens. Depuis combien de temps était-il là ? Aussi longtemps que la naissance du monde, pareil pour ce Démon aux yeux d'ors, il ne se rappelle pas quand on lui a donné la vie, les années sont trop courtes, les siècles trop longs, les millénaires sont au ralentis, cela fausse beaucoup de chose, comme la mémoire. Mais revenons-en à la situation, ses iris dorés n'ont toujours pas lâché la bête fou furieuse, il marche lentement vers elle, ses gestes ne sont ni agressif, ni brusque, il avance et s'arrête face à la bête, ses lèvres s'entrouvrent, mais aucun son.

« - Arashiii ~ Quel bon vent t'amène vers moi ~ Veux-tu encore goûter à mon venin ~? », siffla la bête.

Oui, dans le Ciel, les nuages vivent, les créatures tel que les Guivres électriques ne sont pas des légendes urbaines ou mythologiques, elles existent, et c'est ce qui faisait face au Démon. Dans une explosion électrique à l'intérieur du cumulus, des milliers d'étincelles fusèrent un peu partout dans l'atmosphère, laissant sortir du dos du nuage, le serpent, la guivre : puissante et sans ennemi. Sa tête massive et triangulaire pivota vers le Démon, sa langue fourchue parcourant l'air saturé en pression. Son corps luminescent se mouva pour approcher et entourer de ce même corps le petit être en face de lui. L'homme à la chevelure sombre soupira, posant sa main sur les écailles électrifiés, une simple fumée s'éleva, mais se fut le serpent qui se dégagea rapidement, sifflant, en déployant toute sa grandeur pour intimider.

« - Raijin.... Cesse les hostilités et raconte-moi encore l'histoire du Ciel Sauvage.... », murmura sans agressivité Arashi, mais c'était ça qui avait fait reculer un peu plus la bête.

La Guivre de la Foudre gronda férocement, avant d'engager la conversation en persiflant des paroles justes et traîtresses.

« - Pas avant que tu me dises ton histoire à toi ~ Donnant-donnant mon serpent ~ », ricana la Guivre, qui posa son immense tête sur le sol dégagé de la Montagne, juste en face de l'être aux yeux de vipère.

Arashi recula pour s'asseoir en tailleur et inspirer profondément, il savait que Raijin, Guivre de la Foudre et ancien Dieu du Japon en Assiah, pouvait lire dans les pensées. Les paupières closes, il réorganisa ses souvenirs et se lança dans un flot continu d'image....

Il se souvenait du Ciel noir et colérique, il se souvenait d'être assis quand il avait ouvert les yeux... devait-il dormir depuis tout ce temps ? Surement, il ne se souvenait pas de sa naissance, mais était-il né ? N'était-il peut être pas un Démon comme Raijin, n'était-il pas celui qui représente l'Orage ? Il ne le savait pas, mais une chose était sûr, depuis son réveil, il y a de cela les millions d'années, il avait toujours eu à ses côtés la Foudre. Foudre était une partie de lui-même, schizophrène ? Il n'ira pas jusque là, il a simplement une passe de colère qui réveille ses instinct primaire de destruction et de combat. L'Orage a toujours été assimilé à la Foudre, jamais ils ne pourront être séparé, ils resteront un. Son histoire débute ici même.... Après son réveil, il avait comme perdu connaissance, se réveillant au beau milieu d'une bataille entre créature infernal, il ne contrôlait pas ses mouvements il n'était là qu'en spectateur, il savait à ce moment qu'il était prisonnier de l'emprise de son autre moitié. C'est à ce moment de l'histoire comme on dit qu'un prince vient vous sauver ? .... Non, ici il n'y a ni prince, ni chevalier, ici c'est la lutte pour survivre.... De son réveil, à ce combat, il n'avait pas pu comprendre, mais la haine avait submergé son âme, il combattait l'agressivité, mais Foudre avait été plus astucieux, il avait tendu un piège, c'est ainsi que tout commença, c'est ainsi que le ciel de Géhenne s'enflamma d'une vive lueur bleuté, une couleur qui n'était autre que le réveil réel de l'esprit de l'Orage. Tout cela semble compliqué à assimilé, mais vous devez apprendre à bien comprendre.

La début de la vie, le recommencement du destin d'Arashi avait commencé par une remise à zéro de l'énergie de son corps, depuis des siècles et des siècles, malgré son sommeil il avait emmagasiné de l'énergie électrique, renforçant ainsi la puissance de sa moitié, jusqu'à rompre le sort d'enfermement à ses oreilles. C'est ainsi que le Démon revint à la vie, ainsi qu'il se réveilla, ainsi qu'il avait renaît. Foudre n'était devenu qu'une arme depuis ce réveil, reprenant sa place, se soumettant à l'être sombre. Parfois les deux personnalités cohabitent, mais maintenant il n'apparaît que sous la colère ou la soif de combat.

Le temps passa et le monde changea en Géhenne, le Ciel n'était plus le même par le passé, le ciel comprenait que l'Orage et la Foudre arpentaient ses nuages, ils savaient l'ancien Dieu de la Foudre en Assiah venait d'être échu en Géhenne, la renaissance du Ciel, engendra des changements en Assiah. Avec le temps, Arashi arriva en Assiah, pour voir ce monde tant convoité par les Démons du Sol, il ne savait pas pourquoi.... La couleur tout avait été si lumineux, ça le changeait de l'Enfer, il était sorti lors d'une tempête en Arhus au Danemark, la foudre s'était abattu sur une maison, laissant une porte de sortie pour le démon. Ce monde... était à sa convenance, et d'après les êtres primitifs, il devait être arrivé pendant l'évolution des Hommes au temps des Vikings. Il marcha sur les cendres des arbres, les Humains le craignaient pour l'énergie qu'il dégageait, pour les gerbes qui le parcouraient. Ses yeux d'un or inquiétant les tétanisaient, il était craint. Les Vikings ne pouvaient l'empêcher d'avancer, et si c'était le cas avec des nués de flèches, Arashi n'avait qu'à laisser son corps se faire dévorer par la Foudre, laissant ainsi sa véritable forme de Démon apparaître et engagé le combat. Mais tout cela rappelle le destin funeste du grand Fenrir, peut être que cette légende était-elle inspiré de cette créature de foudre qui parcourait toute la Scandinavie à cette époque. Qui sait réellement.

Les siècles passent et la Bête d'étincelle disparu. L'époque moderne arrive à grand pas, et Arhus cette ville du Danemark change. Arashi pris donc le nom de Seth Valpheth pour se confondre aux Hommes, mais ce n'était pas fini. On racontait autrefois qu'un sorcier noir vagabondait dans les Landes, on disait qu'un Loup géant invoquait la foudre, mais à présent qui prenait vit ? Sous le nom de Seth, le Démon laissa sa vie défiler, faisant des aller et retour de Assiah à Géhenne, chaque arrivé de l'être engendrait des orages d'une grande puissance, il maîtrisait, il était l'orage et la foudre, rien ne pouvait le contredire. C'est à son retour de Géhenne qu'il se retrouva face à des Humains en noirs, il ne savait pas qui ils étaient, mais leur venu n'était pas de bonne augure. Tout d'abord, il ne firent aucun geste, puis les paroles furent là, il récitait des vers. Seth les observait en haussant un sourcil, il ne comprenait pas, et eux non plus, certes pas pour la même raison, mais tout cela les avait surpris. La Bible ne lui faisait aucun effet ? Il n'était pas un Démon comme les livres saints de ses êtres fragiles. Il était l'élément du ciel. Aucun effet n'était pas le mot, cela lui faisait mal, mais pas aussi mal que s'il craignait vraiment. Puis vinrent l'eau bénite, il connaissait cette attaque. L'évitant de justesse, il laissa sa main se lever et la foudre s'abattit sur le flacon qui volait, l'explosant, ainsi la l'eau se dispersa pour ensuite se faire foudroyer par les éclairs qui se répercuta sur les hommes. Ses mains se décomposèrent, la peau s'arracha laissant voir une chair noir/bleu nuit qui changea de forme pour devenir d'énorme griffes. A chaque coup, la foudre suivait ses mouvements, il était le faiseur de foudre, il n'était pas un Démon mineur. Il ne l'était plus depuis le commencement du monde.

Exorciste... c'est ainsi qu'ils se faisaient appeler. Ils l'avaient attaqué sans raison, et à présent Seth les évitait pour éviter que cela se reproduise, il faut l'avouer, ils étaient de bon combattant.... Les années passèrent rapidement et c'est à notre époque que l'Être de foudre avait à nouveau fait surface, parcourant le monde sans trop se mêler au combat de Satan et Dieu, ou encore du Pape. Lilith avait déjà demandé, mais rien, il n'acceptait pas d'aller dans un camp ou dans l'autre. Il ne servait que ses desseins.... L'Orage est indépendant, comme la Foudre l'est.

Les paupières du Démon aux yeux d'or se soulevèrent, il fixa droit dans les yeux la Guivre, l'Ancien Dieu de la Foudre au Japon.

« - Oh oh ! Intéressant, mais dit-moi « Seth Valpheth », n'as-tu pas peur de ces exorcistes ? », siffla le Dieu déchu.

« - Raijin.... Le monde est ainsi depuis la nuit des temps, si ce n'est pas les Vikings qui attaquent ce sont les chevaliers et sinon ce sont les exorcistes.... Alors non, je n'ai pas peur d'eux... mais si je suis attaqué par eux, je ne me gênerais pas pour attaquer le Vatican... n'est-ce pas là que toute l'organisation vit ? Les Anges peuvent être un problème, mais je peux toujours tenter cela dans le futur.... », commença le faiseur de foudre, il était sérieux, et son histoire bien que vite survolé et pas véritablement intéressante, n'était autre qu'un témoin du passé sur les actes agressifs des Hommes. « - Je vais m'installer et parcourir le Japon, pour voir comment se débrouille le futur de ces prêtres.... Après tout, cela me sera une excuse si Satan cherche à me demander pourquoi j'approche de trop ces Humains.... », termina-t-il.

« - Satan... ça fait bien longtemps que je ne l'ai plus vu ~ Et puis, tu pourras toujours supprimer ses espions ~ », siffla le serpent qui se voulait un ricanement.

« - Oui... je peux aussi.... Mais maintenant raconte-moi l'histoire du Ciel Sauvage avant que celui-ci ne soit brisé par Izanagi.... Assiah possède une histoire intéressante.... », souffla le Démon avec pour la première fois depuis le début de la conversation, un sourire aux lèvres.







†TALK ABOUT YOU NOW†



    « Nom ou surnom : Sanae / Biohazard / Juuna(Sanctuary).
    « Age : Dix-huit ans.
    « Fréquence de connexion : Tous les jours, normalement.
    « Comment avez-vous trouver le forum ? : Hm... grâce à Kagome et son message personnel Skype ~
    « Points Positifs du forum: Une belle surprise de le voir renaître de ses cendres !
    « Points Négatifs du forum: Bleu flash power !
    « Commentaire : Faîtes vivre le forum ! Et... il y a des fautes je sais pas où, mais bon, faites pas attention à ça !


________________________________




Dernière édition par Seth Valpheth le Jeu 30 Aoû - 15:09, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagome Aone
Déchu
Déchu
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
920/1000  (920/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Mer 29 Aoû - 16:35

Bienvenu , ou devrais je dire Bon retour parmi nous Wink
Bon courage pour ta fiche Smile

________________________________
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Valpheth
Exorciste
Exorciste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 23
Localisation : Je dors ici et là.

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 15:10

Merci beaucoup !

Je up pour dire que j'ai terminé. Si quelque chose ne va pas ou autre il faut me le dire, je rectifierais par la suite.

________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagome Aone
Déchu
Déchu
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
920/1000  (920/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 15:18

Salut Smile
Pour moi tu nous a fais là une fiche bien plus d'exemplaire ! De magnifiques recits complet .
Un reproche ? Peut être t'est tu laisser emporter dans la folie du récit par moment (ce qui n'est pas moins intéressant)
Pour moi fiche validée ! Attendons l'avis de Sora ou Aka

________________________________
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Valpheth
Exorciste
Exorciste
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 23
Localisation : Je dors ici et là.

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 15:25

Ouais, je sais ~ C'est là que je me dis que parfois présenter autrement une fiche ne me ferait pas de mal. Donc désolé pour les parties récits, du genre... toute la fiche, mais j'ai voulu changer du style de fiche qu'on a l'habitude de voir souvent. °°''

PS : Ouais je devais le dire, je devais me justifier sur ce choix ><'

________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagome Aone
Déchu
Déchu
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
920/1000  (920/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 15:37

Mdr' , Ne t'inquiete pas , cela ne me dérangement nullement Smile
Attendons l'avis des garçons ^^

________________________________
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayate Byakuya
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 25/06/2012

Feuille de personnage
Niveau : 3
Vie:
1200/1200  (1200/1200)
Xp:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 17:10

Coucou ,

Malheureusement Kagome a tous dit ! J'aime bien ta présentation .... je ne sais pas quoi dire :/

Pour moi ta présentation est Validé , en suite pour le Rang nous allons en discuter avec Kagome :p

________________________________


Dernière édition par Sora le Mer 26 Juin - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betwoev2.forumgratuit.fr
Kagome Aone
Déchu
Déchu
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 22
Localisation : France

Feuille de personnage
Niveau : 5
Vie:
2000/2000  (2000/2000)
Xp:
920/1000  (920/1000)

MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    Jeu 30 Aoû - 18:07

Rang 5: Exorcist atribué !
Tu peut donc creer 8 techniques dont 2 (un offensif et un deffensif) que tu peut prendre ici, si tu souhaite: http://betwoev2.forumgratuit.fr/t17-listes-des-sorts-demoniaque
ps: tu peut modifier les tech' de la liste pour t'en creer des propres

________________________________
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Seth Valpheth] | {100%} - - Haaa.... Tu me causes ? You see.... My names ? Seth Valpheth. It's okay ? No ? Fuck off ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» seth greko
» Seth a une soeur : Isis !
» Segment : Seth Rollins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie Personnel :: Présentations :: Présentation Validées-Refusées-